Le tonic: Une douce amertume

Pas de commentaire

Comme le gin se consomme fréquemment accompagné de son fidèle compagnon, le tonic, j’aimerai vous parler de cette boisson amère. Fidèle partenaire du gin pour son amertume, il la doit de l’écorce du quinquina, arbre d’origine d’Amérique du Sud.

Summer Party Coctail Gin Tonic


 

D’origine pharmaceutique, le tonic fût inventé par les deux pharmaciens français Pierre-Joseph Pelletier et Joseph Bienaimé Caventou, premiers à avoir su isoler la quinine avant d’industrialiser cette production de boisson gazéifiée.

C’est dans les trousses de soin que l’on retrouvera, dans un premier lieu, ces boissons tonifiantes pour se prémunir de la malaria. Il fallait savoir que ces boissons étaient bien plus riches en quinine qu’aujourd’hui. Cependant, l’appellation si connue des produits de Johann Jacob Schweppe nous rappelle que les colons européens présents en Inde absorbaient leurs cachets de quinine avec de l’eau pétillante aromatisée de lime.

34018601970_655a7f15d1_k.jpg
Photo: Flickr

Gin et tonic, comme corps et âme

Toujours de pair, Gin Tonic, GnT, le mélange subtil de ses deux boissons représente une alchimie particulièrement réfléchie, comparable, d’après certains, à de l’art.

Si vous vous sentiez déjà désemparé par la large gamme de gin qui est proposée à travers le monde, soit plus de 4’000 sortes de gin différent, votre tâche sera plus dure encore pour l’allier au bon tonic. N’oubliez pas non plus le dosage, qui donne l’équilibre même du cocktail.

Contrairement à plusieurs cas de figure, il n’est pas possible de définir quelles sont les meilleures associations. Seul l’expérimentation permet de découvrir quelle combinaison est la gagnante ! Finalement, vous remarquerez comme moi, que le choix du tonic n’est pas une question à se poser en premier lieu car le seul tonic que vous pourrez retrouver dans tous les magasins n’est autre que le Schweppes Idian Tonic. Quelques exceptions peuvent avoir lieu, j’ai pu trouver du Gent Roots chez Denner, ainsi que plusieurs sortes de Fever-Tree et du Thomas Henry chez Globus !

alcohol-beverage-blur-616836.jpg
Photo: Pexels

Gardez à l’esprit qu’un tonic bon marché peut faillir à son devoir. Souvent trop sucré, plus qu’amer, ils tendent à être, en apparence, de la simple limonade. Parmi les plus de 400 sortes de tonic commercialisés, les marques de qualités sont souvent distribuées par des points de ventes bien précis ou sur le net.


Les plus connus

Schweppes Indian Tonic

L’indémodable Schweppes tonic, connu de tous, autant par les amateurs de gin que de soda. Plus sucré que la plupart des tonics haut de gammes, il est l’indétrônable et satisfait tant les amateurs que les connaisseurs aguerris. Riche en gaz carbonique, agréables notes citronnées, le Schweppes a cette polyvalence qui lui permet de s’adapter à n’importe quels gins, tant traditionnels que complexes.

5384952997_0118854f04_b.jpg
Photo: Flickr

Thomas Henry Tonic Water

De la même époque que Johann Jacob Schweppe, le pharmacien britannique, Thomas Henry produisait lui aussi de l’eau gazeuse à Manchester. Bouteilles reconnaissable grâce à son portrait graphé sur les bouteilles. Plus fruité et plus doux que son cousin direct, il s’affirme grâce à ses notes florales. Désormais produit à Berlin, c’est un tonic qui sait s’effacer avec attention devant le gin pour lequel il est associé. Mon choix se porterait plus sur le « Elderflower Tonic ».

IMG_1588.jpg

 

Fever-Tree Premium Indian Tonic Water

Littéralement traduit par arbre à fèves, le Fever-Tree est un tonic originaire du Congo. Quinine tirée du quinquina indigène, qui porte ce nom, à l’est du pays. Cette boisson complétée par des agrumes amères de Tanzanie est composée de l’eau de source des Midlands anglais, un tonic pluriculturel donc. Doux, aromatique et sec à la fois, il est d’une qualité qui sait remonter un bon gin traditionnel, mais également un gin premium d’une complexité certaine.

IMG_1587.jpg

 

Gents Swiss Roots Tonic Water

Je ne pouvais pas clore cet article sans cité une marque suisse que j’ai eu l’occasion de découvrir par curiosité en me promenant chez Denner.

Créé par Gents, une petite entreprise Zurichoise, en 2012, c’est donc un tonic relativement jeune, mais très prometteur. La spécialité de ce tonic ? Les notes subtiles de réglisse de gentiane du Jura. Arômes botaniques, un tonic qui sait mettre en valeur les gins modernes !

Un tonic qui est donc de qualité supérieure et qui saura remarquablement donner du corps à votre gin favori.

IMG_1584.jpg

Aucun tonic n’est hypothétiquement associable avec SON propre gin, c’est pourquoi le tonic parfait se trouve en expérimentant les combinaisons.

 

Jérémy

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s