Le Whisky #2: Son élaboration et notre petite sélection découverte

Pas de commentaire

L’article porte essentiellement sur son élaboration et sa localisation. Vous trouverez en fin d’article une sélection passe-partout pour découvrir ou re-découvrir le whisky ! Si vous n’avez pas encore lu l’article précédent sur son histoire et ça classification ne perdez pas de temps pour mieux comprendre ce deuxième article consacré à l’alcool le plus connu du monde !

scotland_england_fort_william_ben_nevis_distillery_whisky_whiskey_barrels_barrels-539883.jpg!d.jpg


 

L’élaboration du whisky

Pour pouvoir porter l’appellation de « whisky » il doit vieillir au minimum 3 ans dans un fût. Dans le cas contraire, il ne pourra porter ce nom-là.

  1. Maltage

Le maltage consiste à étendre un type céréales, de l’humidifier afin qu’elle germe. Cette opération dure environs deux semaines. Lorsque la céréale germe, elle crée des enzymes capables de découper les molécules de l’amidon en sucre fermentescibles.

Pour l’alcool de grain, il en est toute autre chose. On ajoute une enzyme de synthèse, ce qui permet de supprimer le temps de maltage, mais cela produit un alcool moins parfumé.

Malt_vert_-_orge_en_germination.jpg
Photo: Google images

L’opération de maltage est stoppée en séchant les graines au-dessus d’un four, parfois alimenté de tourbe, ce qui peut donner un goût particulier à certains whiskies. Une fois sèche, cela donne lieu à une farine grossière que l’on appelle « grist ».

  1. Brassage

Le grist est mélangé à de l’eau chaude. L’eau en question type le whisky en fonction des terrains qu’elle aura traversés. Cela donnera les arômes de tourbes, minéraux ou de terres de bruyères. Le fait d’attacher de l’importance à l’eau employée dans l’élaboration du whisky peut sembler être un point de marketing.

reuss-952325_1280.jpg
Photo: Pixabay

Cette opération a pour but de transformer l’amidon en sucre fermentescible sous l’action des enzymes. Ce brassage à lieu dans de grands baquets en bois ou en inox.

  1. La fermentation

Le moût sucré est additionné de levures et la fermentation de l’alcool peut commencer. Une fois fermenté le moût deviens ce que l’on appelle le « Wash ».

001_Mashtun.jpg
Photo: Pixabay
  1. Distillation

Le Wash subit une distillation, on sépare l’eau et l’alcool. Généralement le single malt est distillé en deux temps. Le premier passage se fait dans un grand alambic. Les vapeurs sont collectées et refroidies pour créer le « low wine » titré a 25° en alcool. Cet alcool passera ensuite dans un alambic plus petit (spirit still) et le processus est répété plusieurs fois avant d’en tirer un whisky incolore titré à 70%.

stills-829182_1280
Photo: Pixabay
  1. Le vieillissement

 Le whisky est mis en fût et vieillira dans des barriques en chêne. Cette étape donnera la couleur et les arômes spécifiques au whisky suivant le bois utilisé pour la conservation. Pour cette partie, deux types de fûts peuvent être utilisé ; des fûts neufs ou usagés.

Pour les fûts usagés, 80% sont issu de la production américaine de bourbon et 20% d’anciens fûts de vin de Xérès.

Pour ce qui est de fûts neufs, ils sont traités de différentes manières. Le « wine seasoring », imprégnation de vin ou le charring ». Le charring consiste à bruler l’intérieur des fûts pour en dégager un maximum d’arômes en surface.

D’autres types de fûts sont de plus en plus utilisés : Porto, madère, rhum, clavet bordelais, bordeaux rouge ou sauternes. Ils apportent des spécificités d’arômes, de teinte et de saveurs.

distillery-barrels-591602_1280
Photo: Pixabay

La période additionnelle de maturation du whisky dans ces fûts de vins se nomme l’affinage ou la finition. La coloration change en fonction du fût utilisé. Le caramel est aussi utilisé pour colorer les whiskies, généralement le blend pour obtenir une couleur homogène. Cette technique n’est pas utilisée pour le whisky single malt ou haute gamme.

A la fin du vieillissement, le whisky est titré a 60°. Il perd 1° d’alcool par années. Une fois sortis de son fût, le whisky et re-dillué avec de l’eau de source pour attendre un titrage à 40°. Le vieillissement peut durer de 8 à 12 ans. Un single cask peut rester 50 ans en barriques.


Les pays producteurs

Plusieurs pays sont considérés comme producteurs majeurs de whisky :

  • La Belgique
  • Le Canada
  • L’Ecosse
  • L’Irlande
  • Les Etats-Unis
  • La France
  • Le Japon

 

L’Ecosse, berceau du whisky

L’Ecosse est un producteur majeur de whiskies, nous avons pu recenser les endroits les plus connus du pays pour ses incroyables distilleries. SI d’autres lieux vous viennent à l’esprit, n’hésitez pas à les mentionner en commentaire.

scotland-983555_1920
Photo: Pixabay
  • Vallée de Spey, nord-est. Production la plus importante de whiskies raffinés
    • Glenlivet/Glenfiddich par exemples
  • Highlands, nord. Whiskies robustes et affirmés
    • Glenmorangie/Oban/Balblair/Old Palteney
  • Lowlands, sud.
    • Auchentoshan/Glenkinchie/Glengoyne
  • Ile d’Islay
    • Lagavulin/Laphroaig/Bowmore/Ardbeg/Caol Ila/Bruichladdich
  • Ile de Jura
  • Ile de Skye
    • Talisker
  • Ile de Mull
    • Tobermory
  • Ile Orcades
    • Highland Park/Scapa
  • Campbeltown
    • Glen scotia/Glengyle/Springbank

Notre sélection découverte

Parmi ces 5 whisky, vous pourrez découvrir les premières saveurs pour bien débuter dans la dégustation de cet alcool. Avec l’aide d’un expert en mixologie, je vous présente cette petite liste découverte !

 

Lagavulin, 16 ans d’âge.

Le Lagavulin est un single malt tourbeux. Quelques notes de sherry cask sont ajouté à ce whisky. Il est idéal pour tout amateurs de whisky tourbé ! Whisky puissant idéal pour finir un bon repas entre amis et digérer au coin du feu.

Lagavulin_Single_Islay_Malt_16.jpg
Photo: Pixabay

 

Glenlivet, 18 ans d’âge.

Connu internationalement, le Glenlivet offre un mélange de saveurs fruité et floral qui apporte une certaine complexité à ce whisky. Il vous apportera le goût imparable d’un merveilleux whisky. Tout comme le Lagavulin, le Glenlivet est un single malt.

Bottle Alcohol Whisky
Photo: Pixabay

 

Dalwhinnie, 15 ans d’âge.

Single malt écossais des Highlands, le Dalwhinnie est un Classic malt qui vous fera voyagé gustativement. Arômes typique de l’Ecosse, il fait partie du terroir de ce pays par ses légères notes de miel et son côté boisé.

dalwhinnie.png
Photo: Pixabay

 

Aberlour, 12 ans d’âge.

Le Aberlour est un whisky spécial qui possède quelques notes subtiles d’anise. Tout comme le Dalwhinnie, vous retrouverez un whisky boisé, mais cette fois, relevé par une touche très légère de chocolat. Le Aberlour est un double cask single malt qui a sa place dans ce classement.

 

5744804646_ae12e7887d_b.jpg
Photo: Flickr

 

Bowmore, 12 ans d’âge.

Le Bowmore, des distilleries d’Islay est un des plus vieux whisky écossais. Il est composé de saveurs mélangeant tourbe et fruité. En single malt lui aussi, il est un parfait whisky pour se rapprocher des premières saveurs que l’on pouvait découvrir il y a de cela plus de 200 ans (bien-sûr qu’entre temps les procédés de productions ont évolué, vous ne pourrez jamais retrouver les premières saveurs de véritables whisky d’antan).

bowmore-835870_1920.jpg
Photo: Pixabay

 

Ici s’achève la partie technique et historique du guide sur le whisky. S’en suit une partie orientée sir la présentation d’une sélection plus large ainsi qu’une présentation de la technique de base en ce qui concerne la dégustation de cet alcool.

En espérant avoir pu vous faire découvrir les « dessous » de cet alcool très connu dans le monde, on se réjouit de vous apporter d’autres informations à ce sujet. Vous aurez remarqué la sélection restreinte en ce quoi concerne la « Sélection découverte », c’est normal ! Vous trouverez un article plus complet sur les whiskies à découvrir et à gouter absolument !

Je remercie les intervenants qui ont contribués au développement de ce sujet et à la transmission de cette passion.

Pour les personnes curieuses, je tire mes informations de cours, masterclasses ainsi que d’un formidable livre. Je me suis également inspiré de la structure de Wikipédia pour l’ossature de cet article pour vous donner toutes ces informations le plus clairement possible.

Jérémy

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s