Le style des années folles

Pas de commentaire

Récemment, j’ai eu la chance d’être invité à un bal de promotion, dont le thème est « les années folles ». Mais que se sont donc les années folles ? Et quel était le style de ces années-là ? Ce sont tout simplement, les années 1920 ! Dans cet article, je vous explique quelles sont les pièces de ses années mythiques, comment les porter et ne pas faire (trop) d’erreurs si vous vous aventurez dans ce style.

le-swing-festival-plonge-dans-les-annees-20


Les grandes figures du style des années 20

Avant de commencer le décryptage de ce style, je vous propose de vous mettre dans le contexte en commençant par vous rappeler quelles étaient les grandes figures et icônes masculines de ces années-là.

Fred Astaire

Danseur et chanteur américain, mais également compositeur et acteur. Il est sans conteste l’une des plus grandes figures du 20ème siècle en matière de style. Je vous conseille vivement de regarder quelques-unes de ses comédies musicales.

1083_RS19_S012P120.jpg
Photo: Google Image

Gary Cooper

Acteur américain qui se fît connaître plus tard, dans les années 30 grâce à certains films bien connus, mais bien présent dans le cinéma des années 20, notamment dans les films suivants, Les Ailes, L’Adieu aux Armes ou même The Virginian.

Gary-Cooper-in-a-piece-suit-in-grey-with-mini-carnation-boutonniere-721x900.jpg
Photo: Google Images

Al Capone

Sûrement l’un des gangsters les plus connus du début du 20ème siècle, souvent appelé Scarface par la presse américaine.

Al_Capone_in_1930
Photo: Google Images

Bonnie & Clyde

Le duo criminel du gang Barrow, aussi connu que Al Capone.

image-title1.jpg
Photo: Google Images

Cary Grant

Acteur américain originaire de Grande-Bretagne. Cary Grant est l’acteur qui a inspiré James Bond à Ian Fleming, l’écrivain britannique du 20ème siècle.

Cary-Grant-Rarely-Wore-Hats
Photo: Google Images

The Peaky Blinders (Serie)

Pour de l’inspiration supplémentaire, la série The Peaky Blinders est une très bonne série. Les styles y sont authentiques, les styles vestimentaires des classes moyennes et ouvrières y sont souvent mis en avant. Vous pouvez également vous référer au film Gatsby, le magnifique, où l’on peut voir des styles très techniques et propre à la classe de l’aristocratie américaine.

peaky-tt-width-604-height-403-crop-0-bgcolor-000000-lazyload-0
Photo: Pixabay

La tenue

Le costume

Tenue emblématique des années folles. Les costumes des années 20 sont assez proches du corps, contrairement aux modèles des années précédentes. Proche du corps oui, mais pas trop ajustés par soucis de confort. On constatera qu’au fil des décennies, les costumes s’élargiront progressivement vers les costumes que l’on retrouve dans les années 30 et 40, les fameux costumes de Zazou. En comparaison avec les modèles actuels, les vestes de costumes sont plus longues et le bas de pantalon long et plus large de manière à couvrir le soulier.

6ffc20170911ee16b4788c9b71a3ed5f
Photo: Pixabay

Souvent, le costume était en trois pièces, donc avec un gilet. Les pantalons se portaient avec de large revers.

Au niveau des couleurs, les années sont considérées comme austères. Rappelez-vous de la crise de 1929, qui plongea les Etats-Unis dans de sombre années à partir de la fin de cette décennie. Les couleurs sont donc sombres, anthracite, bleu marin, mais il était possible de voir d’autre couleurs telles que le beige, le gris et le marron. Il faut donc savoir qu’à cette époque, un soupçon d’extravagance était considéré comme de mauvais goût.

xGRAND,P20,282,29_55c3a16e5c159.jpg.pagespeed.ic.45imH9VDeV
Photo: Pixabay

Pour les motifs des costumes, le prince de Galles et le pied-de-poule sont également présents pour ressortir du lot des costumes unis, mais toujours en restant dans la discrétion et la simplicité.

Le boutonnage est en double ou triple, mais également en croisé.

costume-homme-élégant-blanc-années-20-Gatsby-Magnifique.jpg
Photo: Pixabay

Le costume beige sera idéal pour une après-midi en campagne, tandis que le costume blanc sera réservé aux Garden party. Le costume trois pièces noir ou le smoking seront réservés au dinner, cocktails, dancing ou night-club.

La chemise

Les chemises accompagnaient systématiquement le costume. A manches longues (comme aujourd’hui), de couleur blanche, mais aussi rayées ou de couleurs pastels. Les hommes des années 20 portaient des chemises a cols et poignets amovibles. En effet, le col et les poignets étaient les parties qui se salissaient plus vite que le reste de la chemise, la lessive coûtant cher, il était plus simple de laver de petites pièces.

shutterstock_275191106
Photo: Pixabay

Les chemises étaient agrémentées de boutons de manchettes et souvent de coupes droites car rappelons-le, les coupes ajustées n’étaient pas encore présentes ou appréciées par soucis de confort.

Les souliers

Dans la période des années folles, les hommes portaient déjà leurs fidèles souliers de cuir. Les derbys et les richelieus sont principalement portées dans cette période. Les bottes sont quant à elles réservées aux ouvriers ou aux militaires. Pour rappel, la derby est une chaussure moins formelle que la richelieu, souvent portées de manière décontractées pour des escapades à la campagne. La richelieu, elle, est plus adaptée pour la ville, le bureau et des évènements plus formels, à privilégier de couleur noir.

tumblr_mytyq6rCP81s437uxo1_1280
Photo: Flickr

Le mocassin apparaîtra et sera porté, par les hommes et les femmes, qu’à partir de la fin de la décennie.


Les accessoires

Le chapeau

Les chapeaux étaient très répandus au début du 20ème siècle. Dans les années 1920, les hommes, ainsi que les femmes, arboraient le chapeau. Les chapeaux étaient dans la plupart des cas, des Tribily ou canotiers pour les plus romantiques. En ce qui concerne les matières, la paille et le feutre étaient les matières les plus utilisées. Aucun hommes ne sortaient en public sans son couvre-chef. Il était aussi fréquent de voir des hommes porter des Panamas, chapeau à bords plus larges que le Tribily.

fred-astaire
Photo: Google Images

Lors de moments décontractés, les hommes portaient des casquettes, généralement réservées à la classe ouvrière ou aux joueurs de golf.

La cravate et le nœud papillon

La cravate et le noeud papillon font parties des accessoires des hommes des années folles. Il était rare de voir un homme en ville sans cravate, hormis la classe ouvrière, il était impossible et même impensable d’aller au bureau sans cravate. Le nœud papillon est plus répandu, comme aujourd’hui, lors de cocktails ou évènements formels, à porter avec un smoking ou un costume trois pièces noir.

Gatsby
Photo: Google Images

Les boutons de manchettes

Prévus pour les chemises à poignets mousquetaires, les boutons de manchettes sont là pour serrer votre chemise au niveau poignet. Plus distingués que de simples boutons de poignets en plastique, les hommes des années 20 arboraient souvent les boutons de manchettes, de diverses formes ou représentants certains symboles.

bouton-manchette-james-bond.png
Photo: Pixabay

Les bretelles

Toutes les catégories, sans distinctions, portaient des bretelles. A savoir, on ne porte jamais de bretelles ET une ceinture en même temps !

8bd6318958b57b42c60b7af8ffb4b238
Photo: Pixabay

Les bretelles à boutons sont à privilégier, contrairement aux bretelles à pinces, elles n’abimeront pas votre pantalon. Les bretelles des années 20 n’ont qu’une partie élastique, placée sur la partie droite du Y.

Les hommes portaient également la ceinture de cuir, de couleur accordée aux souliers.

Le mouchoir de poche

Et oui ! Le mouchoir de poche était l’accessoire majeur des années folles ! Très souvent en soie, il était porté dans la veste de costume au quotidien et permettait d’égayer les tenues. A ne pas accorder avec sa cravate !

e577be7487a160b8cf70e27cbbb73997
Photo: Google Images

Les cheveux, la barbe et la moustache.

Ici, pas de barbe de trois jours, les hommes étaient rasés de près. La barbe de trois jours était considérée comme déplacée et faisait paraître négligé. La barbe était toujours soignée et très bien entretenue, fournie et bien dessinée.

La moustache était taillée et fine pour présenter une apparence élégante. Au niveau de la barbe, peu d’hommes en possédaient, surtout lorsqu’il s’agissait d’employés de bureaux.

clark-gable
Photo: Pixabay

La coupe de cheveux se voulait élégante et pratique. Courts sur les côtés et plus longs sur le dessus, les hommes utilisaient de la Gomina pour maintenir leurs cheveux en arrière. Le fait d’avoir une telle coupe permettait de pouvoir porter un chapeau sans peur d’être décoiffé étant donné que la Gomina maintenait les cheveux en place.

db74db7dcb2acab62f8d11426dc2e17f.png
Photo: Google Images

Pour résumer

Si vous souhaitez vous habiller dans le style des années folles, voici une « liste-conseils ».

  1. Optez pour un costume sombre, pas de noir sauf si l’évènement l’exige ! Couleurs anthracite, gris ou marron. Le bleu marine peut tout à fait faire l’affaire. Les revers de la veste doivent être larges. Le costume doit être près du corps sans être trop ajusté et le pantalon en coupe droite. Privilégiez le costume trois pièces ou à boutonnage croisé. La matière doit impérativement être de la laine (vierge, brute, tweed, etc.).
  2. Richelieu noir pour la ville ou cocktails et dinner (événemens formels), derby marron pour la campagne ou tous lieux décontractés. Cirez-les correctement ou mieux, glacez-les.
  3. Procurez-vous une chemise blanche ou à rayures, les poignets mousquetaires sont vivement conseillés.
  4. Bretelles ou ceintures, mais jamais les deux en même temps ! La ceinture doit être accordée à la couleur de vos souliers.
  5. De fines chaussettes foncées montantes.
  6. Un mouchoir de poche en soie pour égayer votre tenue, vous ne devez pas l’accorder à la couleur de votre cravate.
  7. Cravate ou noeud papillon selon l’évènement. Le noeud papillon se porte généralement avec un smoking ou un trois pièces noir.
  8. Un chapeau, le Tribily ou Panama, en feutre ou en paille, tout dépendra de la saison et des circonstances.
  9. Rasez-vous proprement.
  10. Refaites votre coiffure, cheveux courts sur les côtés et plus longs sur le dessus. N’oubliez pas de gominer vos cheveux pour ne pas être décoiffé si vous portez un chapeau.

Vous voila prêt pour parcourir les rues de New-York dans un style chic et rétro ! Bien-sûr qu’il existe d’autres combinaisons pour la tenue, à vous de trouver votre inspiration sur le web ou via mon article.

Et n’oubliez pas, être un gentleman ne dépends pas de votre tenue, mais habillé ainsi, vous n’avez pas d’autre choix que de sortir vos meilleures manières.

Jérémy

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s